2017-2020, crise de l’euro : une solution de compromis national pour un Euroland non démocratique

Nous nous demandions dans le GEAB n°109 (novembre 2016) si « l’euro survivr[ait] à l’année 2017 ». Cinq mois plus tard, nous souhaitons approfondir et compléter notre analyse. En effet, une raison de la faiblesse de l’euro provient de l’anémie politique de la zone euro, finalement bien trop peu intégrée pour se permettre une monnaie unique, ou (ce qui constitue l’autre face de la pièce, si nous pouvons nous permettre l’expression) de la mauvaise conception de cette monnaie unique pour une zone hétérogène…
-Problèmes de conception de l’euro
-Pourquoi l’euro survivra
-Une réforme pour mettre tout le monde d’accord
-2017-2020, la fenêtre d’opportunités
Lisez la suite dans le GEAB 114

Investissements, tendances et recommandations
– Euro-diversification
– Crise de foie dans l’industrie du sucre et du soda
– Pétrole : fiers de notre nez !