ON PEUT DIRE ADIEU À LA HAUSSE DU DOLLAR

economie-matin

Aujourd’hui, nous faisons le grand saut. Nous laissons de côté le consensus et défendons une position très contrarienne. Nous mettons en jeu ce qu’il nous reste de réputation, et défendons avec hésitation l’argument que les jours du marché haussier du dollar sont comptés. En réalité, il est possible qu’il soit déjà bien mort…

Le terrible indicateur dit « de la couverture de magazine » qui fonctionne en fait plutôt bien…

Une image de George Washington figurait la semaine dernière en couverture de The Economist – qui devrait selon moi être rebaptisé The Dogmatist. Son visage était celui que l’on peut voir sur les billets en dollars, mais il était posé sur un corps d’haltérophile. Le titre était « The Mighty Dollar« , le puissant dollar.

Les choses tournent souvent au vinaigre quand l’on fait ce genre de déclaration, je suis bien placé pour le savoir. Je me suis moi-même souvent trompé, et un gros titre racoleur ne fait que rendre la situation encore plus embarrassante.

Parmi les blagues les plus réussies de The Economist, on compte notamment sa couverture de février 1999, « Marée noire », publiée alors que le pétrole coûtait 12 dollars le baril. Depuis, le pétrole n’a plus jamais atteint un prix aussi bas. Cette période a été suivie par un marché haussier de neuf ans, qui a fait vu le cours du baril bondir de 1 000% pour atteindre les 147 dollars. Sans parler de sa couverture de 2009 : « le Brésil décolle »…On peut dire que l’atterrissage aura été douloureux…

Lisez la suite : Economie Matin, 05.01.2017