Légère baisse du pétrole à New York, les Saoudiens au centre du jeu

Oil pump jacks are seen next to a strawberry field in Oxnard, California February 24, 2015. REUTERS/Lucy Nicholson
Oil pump jacks are seen next to a strawberry field in Oxnard, California February 24, 2015. REUTERS/Lucy Nicholson

Les cours du pétrole ont terminé en légère baisse jeudi, résistant à une rechute plus marquée grâce à des commentaires jugés encourageants de l’Arabie saoudite.

Le baril de “light sweet crude” (WTI), référence américaine du brut, a perdu 11 cents à 48,75 dollars sur le contrat pour livraison en avril au New York Mercantile Exchange (Nymex).

A Londres, le cours du baril de Brent de la mer du Nord a concédé 7 cents à 51,74 dollars sur le contrat pour livraison en mai à l’Intercontinental Exchange (ICE).

Les prix baissaient plus nettement en cours de séance “quand ils ont reçu le soutien de déclarations du ministre saoudien de l’Energie se disant prêt à agir si les stocks restaient plus élevés que la normale”, a rapporté John Kilduff, de Again Capital.

“Nous voulons signaler que nous sommes prêts à faire tout ce qu’il faudra pour ramener le secteur à une situation saine”, a déclaré Khalid al-Faleh, dans une interview à Bloomberg jeudi.

Au moment où les réserves américaines de brut restent proches de records, ces propos laissent la porte ouverte à une prolongation des accords de réduction de la production dont l’Arabie saoudite avait été le principal artisan.

Mis à part un léger déclin hebdomadaire annoncé mercredi, les stocks de brut aux Etats-Unis n’ont eu de cesse d’augmenter depuis le début de l’année, dans un contexte de regain de la production américaine, dopée par les extractions de pétrole de schiste.

– Dollar hésitant –

Face à cette situation, les investisseurs s’interrogent sur l’efficacité des coupes réalisées par l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses partenaires, dont la Russie, depuis l’entrée en vigueur le 1er janvier pour une période de six mois de deux accords de réduction de la production…

Lire la suite dans : Zone Bourse, 16.03.2017