Le cimentier Lafarge accusé de crimes en Syrie

levif

Deux ONG ayant porté plainte contre le cimentier Lafarge, accusé de financement de groupes armés en Syrie dont l’organisation Etat islamique (EI), ont demandé aux juges de mettre en examen la multinationale pour “complicité de crimes contre l’humanité”, a appris mardi l’AFP auprès de ces associations. Dans une note transmise récemment aux magistrats, l’association Sherpa et le Centre européen pour les droits constitutionnels et les droits de l’Homme (ECCHR) considèrent que Lafarge se serait rendu coupable de “complicité de crimes contre l’humanité” en finançant l’EI pour pouvoir maintenir l’activité de son usine syrienne de Jalabiya (nord), malgré les menaces sur la sécurité des employés locaux…

Lire la suite sur : Levif.be, 15.05.2018