“Le Monde” victime d’une épidémie de Macronite aigüe

Les médecins de l’âme avaient mis en garde. Ils avaient décelé depuis quelque temps les risques d’une épidémie de Macronite risquant de se généraliser très vite dans l’hexagone et de contaminer les esprits les plus équilibrés. La lecture du dernier numéro du Monde atteste que ce journal, s’il n’est pas le seul dans ce cas, est fortement touché.

Qu’on en juge. En page 24, le chroniqueur Gérard Courtois, d’ordinaire pondéré dans ses analyses, analyse la recomposition politique en cours. Il transforme Emmanuel Macron en deus ex machina qui a mis en place « une stratégie soigneusement pensée et dont on n’a pas fini de mesurer l’onde de choc ». Il poursuit : « Il ne manquerait plus que le chef de l’Etat bénéfice maintenant d’une conjoncture économique favorable »…

Lisez la suite : Marianne, 06.06.2017