OTAN, banques centrales, crise des migrants, TTIP, technologies… Élites occidentales en mode panique pour un avenir en forme de point d’interrogation

Le sentiment qu’a l’équipe du GEAB actuellement de « ne plus savoir où donner de la tête » pour continuer à fournir une image cohérente et complète de la crise face à l’amoncellement d’indicateurs de transformation, n’est probablement rien comparé à ce que ressentent les dirigeants et leurs conseillers. C’est ce constat de perte de contrôle du cours des événements caractérisant probablement le leadership occidental en 2016 qui rend assez inquiétante et difficilement prévisible la suite de l’année… (lire la suite, GEAB 103)