Tribune libre: Pour une réforme en profondeur du Franc CFA

pouvoirsafrique

Au début de ce mois de septembre 2017, s’est passé au Sénégal plus précisément à Saint Louis, ancienne capitale du Pays, un phénomène exceptionnel à savoir l’effondrement, suite à des intempéries, de la statue de Louis Faidherbe, ancien Gouverneur colonial Français. Pendant la même période, ironie de l’histoire, le Sénégal célébrait dans la même ville, un grand Résistant colonial du nom de Cheikh Ahmadou  Bamba, religieux visionnaire, stratège, dont l’une des prouesses encore saluée au-delà des frontières est d’avoir réussi, par la connaissance, la non-violence et la détermination à inculquer à  sa communauté, les mourides, le culte du travail et le compter sur soi.

Ces deux évènements ne sont pas passés sous silence car survenus dans un contexte de débats animés parfois rudes entre pro et anti franc CFA avec comme point d’orgue la destruction d’un billet  de 5000FCFA par l’activiste franco béninois Kemi SEBA  et son expulsion du territoire sénégalais qui s’en est suivie.

La présente contribution vise, loin des soubresauts d’un débat certes intéressant mais teinté de passions, de donner un avis le plus motivé possible sur l’utilité ou non du FCFA et surtout formuler des propositions de sortie de crise. Deux camps semblent s’opposer : les anti et les pro CFA en d’autres termes  le cœur et la raison…

Lire la suite : Pouvoirsafrique, 15.09.2017