Home Aperçus Prochainement le GEAB 144 : La crise du Covid vue de 2040

Prochainement le GEAB 144 : La crise du Covid vue de 2040

Au moment où une actualité monomaniaque dresse un écran de fumée devant les yeux de tous, comme toujours, le GEAB braquera ses radars sur ce qui se trame derrière cet écran pour en déduire le monde qui se met vraiment en place – et non tous ceux que chacun espère, réaffirmant son principe caractéristique de « real-futurisme ».

Pour ce prochain numéro, nous pousserons la logique de l’anticipation politique au bout, en tentant de regarder la crise actuelle comme un historien la regardera en 2040. Cet exercice de style est destiné à ajouter la distanciation temporelle à la distanciation spatiale à laquelle l’équipe du GEAB s’efforce pour déceler au plus tôt les évolutions en cours.

Sur le plan sociétal, cette crise du Covid donne raison à tout le monde : « c’est la pollution! », « c’est la fornication! », « c’est le libéralisme! », « c’est la CIA! », « c’est la Chine! »… chacun voit ses théories validées par la crise, son heure de gloire arriver, ses solutions se mettre en place. La médiasphère et les réseaux sociaux se remplissent de fake news et de théories du complot triomphalistes alimentant la constitution de quasi-sectes qui ne tarderont pas à déchanter à l’issue de la période de confinement. Et même si, nous le répétons « le monde de l’après-Covid sera très différent de celui d’avant », il ne sera pas aussi différent que ce qu’espèrent de nombreux contingents d’idéologues.

Tout ceci nous fait anticiper un risque de fragmentation accrue de nos sociétés que les gouvernements aux abois d’une reprise économique ne pourront faire autrement que de juguler de manière plus ou moins autoritaire.
Au niveau global, cette même tendance fait anticiper le franchissement d’une nouvelle étape dans la dislocation géopolitique mondiale via l’émergence de modèles continentaux de résolution de la crise.
Sociétés fragmentées, gouvernance mondiale (financière et institutionnelle) disloquée, seuls les niveaux régionaux supranationaux, nationaux et municipaux sont de nature, via la reprise en main politique anticipée de longue date, à apporter des solutions.

Et les économies suivront cette tendance : économies planifiées, industries stratégiques contrôlées, secteurs publics refinancés, … si selon les pays les apparences du libéralisme pourront être préservées, la réalité sera au découplage entre économie de première nécessité et économie du superflu, où l’inflation de la seconde financera les dépenses liées à la première.

Concrètement, nous observerons de manière détaillée le déploiement de cette tendance dans les secteurs du pétrole, des transports aériens et de la santé notamment.

A ne pas manquer donc !

Les grands thèmes du bulletin GEAB 144 :

. Porter un regard d’historien du futur sur la pandémie 2020
. Rôle des Etats : Les différentes formes de nationalisation au XXIème siècle
. Systèmes de santé et big data : A quoi ressemblera un « système global d’alerte pandémie » ?
. Pétrole US : Vers une remise au pas ?
. Tourisme : Quelles perspectives dans le secteur des transports aériens ?
. Investissements, tendances et recommandations

Reconduisez vos codes d’accès maintenant si besoin ou abonnez-vous si ce n’est pas encore fait.

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
Violaine Berder
15 Avr 2020

Les statistiques de mortalité en France n'indiquent pas de morts en plus en mars. Cette pandémie de covid19 est une farce. Que se passe-t-il au niveau politique ? Les temps dernier on a constaté des rébellions dans tous les pays, on aurait dit une tendance croissante. Et le virus est arrivé permettant de mettre en place un État policier. Certaines personnes sont si effrayées qu'elles s'imaginent vivre un épisode aussi terrible que le retour de la peste noire. Elles sont prêtes à tout pour survivre à l'horrible épidémie de rhume. En parallèle on se rend compte que cette épidémie tombe juste 6 mois avant les élections américaines. On apprend que les chinois sont très amis avec beaucoup d'industriels et banquiers européens. Et on se rend compte que des projets énormes sont en cours pour le contrôle des populations, un peu à la chinoise, avec mise en place de la 5G pour traiter les données... les réponses du gouvernement paraissent incohérente et vont dans le sens vaccination et privation de libertés... on apprend que l'OMS est financé par la fondation GATES et autres compagnies privées, leur recommandations paraissent ubuesques et déconnectées de la réalité du terrain mais bonnes pour les intérêt financier de certains... politiques malsaines et corruptions semblent être partout au RDV. Il va y avoir rébellion, et beaucoup verront la supercherie, déjà la colère monte malgré le censure.

Articles en relation
Geta Grama-Moldovan
29 Sep 2020

Été 2015 : de la fin de la crise grecque à une nouvelle géopolitique en Méditerranée orientale

#crise systemique #europe #finance #grece #petrole #QU

Ceci est un extrait du GEAB 94 / avr 2015 La crise grecque est sur le point d’avorter… Et ce ne sera pas un chèque européen qui la sauvera, mais [...]

Geta Grama-Moldovan
18 Août 2020

Combler l’écart vers les énergies renouvelables

#énergie #finance #investissement #petrole

De nombreuses sources d'énergie renouvelables ont connu une augmentation spectaculaire, tant en terme de rentabilité que de déploiement dans des économies développées et en développement. Les pays européens ont particulièrement [...]

Geta Grama-Moldovan
12 Juin 2020

Prochainement le bulletin GEAB de juin. Au sommaire

#coronavirus #covid #énergie #etats unis #europe #relation transatlantique #trump

La fabrique de l'avenir tourne à plein régime et chacun (individus, entreprises, associations, pays, continents) y va de son (plus ou moins) petit projet. En fin de compte, difficile de [...]