Le divorce Europe-Etats-Unis : la famille occidentale sous tension

German Chancellor Angela Merkel, front, talks with U.S. President Donald Trump prior to the first working session on the first day of the G-20 summit in Hamburg, northern Germany, Friday, July 7, 2017. The leaders of the group of 20 meet July 7 and 8. (Tore Meek/NTB Scanpix via AP)
German Chancellor Angela Merkel, front, talks with U.S. President Donald Trump prior to the first working session on the first day of the G-20 summit in Hamburg, northern Germany, Friday, July 7, 2017. The leaders of the group of 20 meet July 7 and 8. (Tore Meek/NTB Scanpix via AP)

« Le Monde » consacre une série à cette crise, ou comment les Européens ont pris conscience de la difficulté à maintenir le lien avec l’allié historique. Ils étaient trois, comme les rois mages, sans or ni encens, mais avec une furieuse envie de s’épancher en arrivant à Paris, ce lundi 9 avril. Six jours plus tôt, les présidents des trois Républiques baltes se trouvaient à Washington, où ils avaient été reçus par le président d’un grand pays pour lequel la Lituanie, la Lettonie et l’Estonie, libérées en 1991 du joug soviétique, n’ont que gratitude et admiration. Pourtant, lorsque Emmanuel Macron les accueillit à l’Elysée pour déjeuner, se souvient un haut responsable présent, ils étaient encore « traumatisés » par leur rencontre avec Donald Trump…

Lire la suite : Le Monde, 09.11.2018