Home Blog Graphique : Les technologies énergétiques du futur, une ligne du temps

Graphique : Les technologies énergétiques du futur, une ligne du temps

Cet article est un extrait et une représentation visuelle de Avenir des technologies énergétiques : une chronologie publié dans le GEAB n° 155, mai 2021.

Notre univers est un réseau d’énergies abondantes en constante évolution, un aspect central de la vie et de toute activité humaine. Pourtant, si nous regardons l’énergie à l’aune de notre activité économique, elle apparaît comme une denrée limitée. Dans ce calendrier des technologies énergétiques futures, nous souhaitons jeter un regard sur la transition énergétique actuelle, mais aussi sur la manière dont l’humanité pourrait, à l’avenir, exploiter davantage l’énergie disponible. Le monde s’est engagé à éliminer les effets secondaires négatifs de nos technologies, ce qui entraînera des changements à une échelle inédite dans l’Histoire. C’est l’un des aspects de la crise systémique mondiale actuelle, qui risque de déboucher sur un état de pénurie énergétique, car le progrès technologique est lent. La conception et le développement des processus technologiques nécessaires à la récolte de l’énergie nécessiteront des travaux de recherche et de développement spécifiques. Par conséquent, ce calendrier vise à nous aider à rationaliser les décisions nécessaires qui doivent être prises maintenant.

Potentielle évolution des technologies de l’énergie d’ici à 2100

Fig 1 –  en bleu : technologies futures à court / moyen / long terme ; en vert : technologies actuelles : soutenues et vivement encouragées ; en jaune : technologies actuelles : contestées ; en rouge : technologies actuelles : historiques / en voie d’abandon. 1760 : début de la révolution industrielle ; 1918 : fin de la Première Guerre Mondiale ; 1945 : fin de la Seconde Guerre Mondiale ; 2001 : admission de la Chine à l’OMC ; 2020 : début de la crise Covid-19 ; 2045 : neutralité carbone en Allemagne ; 2050 : neutralité carbone au Royaume-Uni et dans l’UE ; 2060 : neutralité carbone en Chine.

En guise de conclusion, nous suggérons (en nous inspirant de la voie empruntée par la technologie spatiale) de compléter les efforts gouvernementaux du modèle ITER par une culture d’entrepreneurs visionnaires du type d’Elon Musk[1], ainsi que par de puissantes structures de type venture capital[2]. Nous devons récolter les ressources des investisseurs privés qui peuvent déverser leur richesse dans de nouveaux « projets Manhattan » indispensables au développement de nouvelles technologies énergétiques, et les rendre disponibles, afin que nos chevaux de bataille, le charbon, le pétrole et le gaz, ne soient définitivement éliminés.

___________________________

[1]   Source : theStrive, 09/12/2020

[2]   Source : IVS, 25/09/2019

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
Articles en relation
Extraits
11 Nov 2021
gratuit

En route vers la Très Grande Crise Humanitaire (prochainement le GEAB de novembre)

#crise #croissance #finance #monnaies
Enquête
04 Nov 2021
gratuit

Fin du règne du dollar : penser l’impensable

Extraits
21 Oct 2021
gratuit

Nucléaire et opinion publique : un désamour de longue date