Home Blog Rapport – Pause-Débat de l’Anticipation session 2 : Vertigineux enjeux de l’avenir dans les télécoms

Rapport – Pause-Débat de l’Anticipation session 2 : Vertigineux enjeux de l’avenir dans les télécoms

Pour cette deuxième session de la nouvelle série d’événements, co-organisée par LEAP et L’INSEEC, nous avons eu le plaisir de recevoir Samer Salem, directeur innovation chez Orange, pour débattre des vertigineux enjeux de l’avenir auxquels le secteur des Télécoms fait face.

Enjeux d’adaptation technologique

Samer Salem a présenté nombre de faits sur lesquels Orange base sa vision (plan à cinq ans adopté en 2020) Engage 2025. L’interprétation de ces faits pousse Orange à considérer que le prochain marché le plus porteur est l’Afrique (l’augmentation de 50% de la population entre 2020 et 2025 vient principalement d’Afrique), que la prééminence d’internet dans nos vies personnelles et professionnelles se poursuivra (67% des sondés ne peuvent se passer d’internet), cette prééminence engendre une prise de conscience beaucoup plus large de la part du publique de la nécessité de protéger ses données (50% des sondés sont inquiets du data hacking), et que la prise de conscience du changement climatique entraîne des volontés de changement (59% des Français souhaitent changer de mode de vie à cause du changement climatique)[1].

Enjeux de concurrence

En conséquence les priorités du plan Engage 2025 sont l’inclusion technologique, l’engagement écologique, la réinvention du modèle opérateur, l’accélération de la croissance, le développement de la résilience et l’adaptation aux nouvelles technologies et à l’intelligence artificielle. Le rapport aux GAFAM et l’évolution des compétences nécessaires dans les effectifs sont les deux enjeux qui ont été abordés plus en détails par Samer Salem dans sa présentation et dans le débat qui l’a suivie. La difficulté de qualifier les GAFAM (considéré pour l’instant comme « frenemies[2] ») en comparant la menace qu’ils représentent en terme de part de marché et le nombre de partenariats indispensables entre télécoms et entreprises des nouvelles technologies. Un cas d’étude exemplaire est la situation du marché asiatique. Un marché que Orange, comme tous les opérateurs européens, n’ont pas réussi à pénétrer, contrairement aux GAFAM. Parmi les raisons de ce dépassement, le rapport de force inéquitable en faveur des GAFAM sur les capacités de financement et la plus grande envergure des investissements nécessaires pour les réseaux télécoms par rapport aux réseaux internet. De fait, il existe une interdépendance entre entreprises des nouvelles technologies et entreprises des réseaux télécoms, celle-ci entraîne une coopétition qui pourrait s’avérer révélatrice de l’évolution de la structure du système économique global. Les partenariats étant de plus en plus nécessaires dans tous les secteurs.

Enjeux de gestion des ressources humaines

Du côté des compétences professionnelles, c’est l’importance de la formation interne qui prédomine. L’emploi n’est pas menacé en tant que tel quand on considère les chiffres : 3 millions de postes pourraient être supprimés dû à l’automatisation de certaines tâches, et l’intelligence artificielle pourrait en créer 21 millions… Une transition d’une ampleur inédite que les systèmes d’éducation et les organismes de formation n’ont pas su anticiper. Résultat, les groupes comme Orange n’ont aujourd’hui d’autres choix que d’intégrer des profils qui n’ont pas les compétences nécessaires et de les former en interne, se transformant ainsi en learning company. Une situation qui s’observe au recrutement mais également pour les équipes existantes qui feront l’objet d’un right sizing, à ne pas confondre avec le down sizing puisqu’il ne représente pas nécessairement une diminution des effectifs, qui vise à trouver à chacun le poste approprié, la formation et les compétences qui y correspondent.

Nous invitons tous nos lecteurs à participer à cette série d’événements qui, nous l’espérons, vous sera utile pour pratiquer l’anticipation dans votre vie de tous les jours, professionnelle et personnelle. Ce nouveau projet est pensé, au même titre que le GEAB, comme un outil d’aide à la décision pour vous permettre de vous approprier notre méthode d’anticipation et ainsi être capable de prévoir pour agir.

_____________________

[1] Pour plus de données factuelles retrouvez le replay complet de la discussion en vidéo sur Vimeo

[2] Contraction de friend et ennemies

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
Articles en relation
Extraits
14 Sep 2022
gratuit

Prochainement le GEAB 167 : Fin de règne de la centralité de l’Europe dans le monde

Extraits
14 Juil 2022
gratuit

Prochainement le GEAB de juillet, une édition spéciale sur l’espace. Au sommaire

Extraits
13 Juin 2022
gratuit

Prochainement le GEAB 166. Au sommaire