Home Blog Prochainement le GEAB numéro 186. Au sommaire…

Prochainement le GEAB numéro 186. Au sommaire…

Alors que nous sommes appelés à économiser notre consommation pour des raisons d’approvisionnement, de coûts et d’écologie, notre modèle sociétal s’appuie sur une multiplication d’outils énergivores comme l’IA. Ce constat nous amène ce mois-ci à explorer, tout d’abord, la possibilité que les besoins en énergie et en financement de l’IA d’un côté et de l’humanité de l’autre, entrent en conflit.
Ensuite nous reviendrons sur les élections européennes du 9 juin. Nous sommes à mi-parcours et la grande année électorale 2024 tient jusqu’ici ses promesses. Pourtant, quelques chamboulements, beaucoup de confirmations, et une accélération qui s’amorce. Nous l’avons identifié comme la principale tendance de l’année 2024 : l’attentisme propre aux années électorales engourdit une large partie du globe, qui attend, à la fois le résultat de sa propre élection, et celui de l’élection américaine, dernière sur la liste (puisque même les Britanniques vont aux urnes d’une façon un peu anticipée au mois de juillet). A mesure que les scrutins se tiennent, la suite se dessine. Beaucoup de votes entérinent les tendances, voire les accélèrent. Ainsi, des victoires des partis sortants, même sans gloire, comme en Corée ou en Inde, et aussi bien sûr en Union européenne.

En ce qui concerne les élections européennes, comme attendu, les partis de droite souverainistes et identitaires (ECR et ID) deviennent la 3ème force politique au sein du Parlement européen mais aussi des acteurs enracinés dans les paysages nationaux (puisque nous avons assisté à 27 scrutins nationaux à échelle de l’UE), et la droite conservatrice sort légèrement renforcée grâce à son aile ultra-conservatrice, ce qui pourrait ouvrir à un nouveau mandat d’Ursula von der Leyen, sur une ligne politique encore plus atlantiste maintenant que les Verts et les libéraux ne pèsent plus suffisamment pour mettre sur le dessus de la pile l’urgence écologiste. La victoire sans concession du RN de Marine Le Pen conduite par le très jeune Bardella dans le scrutin français et la décision du président Macron de dissoudre l’Assemblée nationale (que nous avions anticipée) fait peser de nouvelles incertitudes politiques qui vont encombrer encore un peu plus les perspectives économiques européennes. Raison pour laquelle nous avons souhaité faire un bilan d’étape à mi-parcours 2024 sur les grandes tendances économiques et financières occidentales, distinguant des Etats-Unis en difficulté mais mieux armés pour tenir, d’une UE qui aura pris un virage bien plus à droite.

A plus court terme, il s’agit d’une Europe qui ne peut refuser aucun apport de capitaux, contrainte même de puiser dans les avoirs russes, et qui n’aura donc pas les moyens de résister à la stratégie d’investissements de pays étrangers, au premier rang desquels, l’Arabie Saoudite. Thématique que nous traiterons aux côtés de nos tendances, investissements et recommandations.

Sommaire détaillé du numéro 186 :

  • Éditorial
  • Énergie, électricité, ressources naturelles : les besoins de l’IA vont-ils cannibaliser les besoins des humains ?
  • Élections européennes : aux suivants …
  • 2025-2029 : le dollar prend le dessus sur un euro affaibli
  • 2030 : les investissements saoudiens vont-ils dévorer les actifs stratégiques européens ?
  • Investissements, tendances et recommandations

Pas encore inscrit/e au bulletin GEAB ? Abonnez-vous

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
Articles en relation
Extraits
15 Juil 2024
gratuit

GEAB Sommaire numéro spécial été 2024

Extraits
14 Mai 2024
gratuit

Prochainement le GEAB 185 : Quand la monnaie disparaîtra !

Extraits
12 Avr 2024
gratuit

Prochainement le GEAB 184 : Etats-Unis 2025 – L’e-Empire contre-attaque