Home Juin 2006 – Entrée dans la phase 2 de la crise systémique globale : la phase d’accélération

Juin 2006 – Entrée dans la phase 2 de la crise systémique globale : la phase d’accélération

LEAP/E2020 a annoncé, le 15 Février 2006, le déclenchement d’une crise systémique globale pour la fin du mois de Mars suivant. Aujourd’hui, à la mi-Mai 2006, LEAP/E2020 est en mesure d’annoncer que cette phase initiale de la crise systémique globale est presque terminée et que dès le début Juin 2006, la crise va entrer dans sa phase d’accélération. Avant d’en décrire les principales caractéristiques, LEAP/E2020 juge utile d’expliciter le mode de développement d’une telle crise systémique.

Une crise systémique  globale se développe  selon un processus  complexe  qu’on peut découper  en quatre phases pouvant se chevaucher :

. une première phase dite « de déclenchement » qui voit soudain tout une série de facteurs, jusqu’alors  disjoints,  converger  et  se  mettre  à  interagir,  et  qui  reste  essentiellement perceptible pour les observateurs attentifs et les acteurs principaux

. une deuxième phase dite « d’accélération » qui est caractérisée par la prise de conscience brutale par la grande majorité des acteurs et observateurs que la crise est bien là car elle commence à affecter un nombre rapidement croissant de composantes du système

. une troisième phase dite « d’impact » qui est constituée par la transformation  radicale du système lui-même (implosion et/ou explosion) sous l’effet des facteurs cumulés, et qui affecte simultanément l’intégralité du système

.  et  enfin,  une  quatrième  phase  dite  de  «  décantation  »  qui  voit  se  dégager  les caractéristiques du nouveau système issu de la crise.

Dans le cas de l’actuelle crise systémique  globale, LEAP/E2020  considère  désormais  que la phase initiale, de déclenchement, est en train de se terminer et que courant Juin 2006, le monde va entrer en phase d’accélération de la crise.

Ainsi, en moins de trois mois, de nombreuses « certitudes » sur l’avenir se sont trouvées bouleversées (domination  « inéluctable  » du Dollar, « retour » à un pétrole bon marché, solution pacifique du conflit Iran/USA, durabilité de la « bulle immobilière » américaine, « domination » des Etats-Unis sur les autres acteurs mondiaux clés que sont la Chine et la Russie, …) et un grand nombre d’indicateurs pointent  désormais  dans des directions  convergentes  et déséquilibrantes  pour le système  actuel (montée vertigineuse du prix de l’or et des métaux précieux, montée des pressions inflationnistes, remontée des taux d’intérêts, approche de la barre de l’Euro à 1,30 USD, transformation  en Euros d’un montant croissant de réserves des banques centrales, montée des monnaies asiatiques, crises boursières et monétaires dans plusieurs régions du monde, multiplication depuis un mois environ d’articles dans la grande presse internationale et nationale mentionnant les termes « krach, crise, effondrement, risque de conflit, … » )…

Lisez la suite dans le GEAB No 5 / 15.05. 2006

Cet article n'est pas commentable
Articles en relation
GEAB
15 Déc 2021

Evaluation de nos anticipations pour 2021 : 77% de succès

#crise #europe #evaluation #géopolitique #monde #tendances

Comme nous l’avions déjà remarqué l’an dernier, la crise sanitaire a accéléré tous les projets de transformation systémique qui traînaient désespérément dans les fonds de tiroirs de gouvernements et d’entreprises [...]

GEAB
15 Déc 2021

Carte de l’Allemagne 2022-2025 : Un gouvernement multipolaire pour un monde multipolaire

#allemagne #europe #géopolitique

En Allemagne, trois partis viennent de réussir à créer un nouveau gouvernement en un temps record par la signature d'un traité de coalition et l'élection de Scholz par le Bundestag. [...]

GEAB
15 Déc 2021

Crise du futur 2022-2025 : L’Occident s’est-il trompé de futur ?

#economie #espace #etats unis #europe #futur #géopolitique

L’ombre du Web3 se profile maintenant à l’horizon. Il se présente déjà comme une nouvelle révolution, 25 ans après celle de l’arrivée d’internet dont nos sociétés commencent à peine à [...]