Les sept facettes de la crise mondiale en gestation

Les décisions américaine et iranienne de la semaine du 20 au 26 Mars 2006 vont catalyser en crise globale sept crises sectorielles affectant toute la planète dans les domaines politique, économique, financier, et probablement militaire : perte de confiance dans le Dollar, explosion des déséquilibres financiers américains, crise pétrolière, disparition du leadership américain, défiance du monde arabo-musulman, inefficacité de la gouvernance mondiale et incertitudes sur gouvernance européenne. Ces crises  sont  bien  entendues  interconnectées,  même  si les  acteurs  de  chaque  secteur  tendent  à n’intégrer  que  les  données  qui  sont  les  leurs ;  et  c’est  bien  cet  aspect-là  qui  rend  probable l’accélération de l’Histoire de cette fin mars 2006. Dans le présent numéro seront analysées les deux premières crises sectorielles. Les autres seront abordées dans les numéros suivants.

2.1 De la « perte de confiance » dans  le Dollar à l’ère de la « défiance » envers le Dollar. Avec la décision de supprimer la publication de M3 et de divers indicateurs permettant de mesurer l’évolution des avoirs en Dollars dans le monde, le choix des autorités américaines s’est donc porté sur une politique de « monétarisation cachée » de la dette américaine. L’incapacité de l’administration de G.W. Bush à maîtriser les différents déficits (budgétaires, commerciaux) et l’endettement connexe, va donc se traduire par une  création monétaire de  proportion inégalée, conduisant à  une dilution de la dette américaine dans un océan de Dollars. Ce processus est en fait déjà entamé puisqu’au  cours des trois premiers  mois et demi de l’année fiscale américaine  (qui commence  en Octobre),  la Réserve  Fédérale  US a augmenté  de 320 Milliards  de Dollars  le stock  de monnaie disponible, soit 5 fois plus que sur la même période de l’année précédente…

Lisez la suite dans le GEAB No 2 / 15.02. 2006