Home ONU 2024 : Réformer le Conseil de sécurité ou le laisser mourir

GEAB 183

Le bulletin mensuel du Laboratoire européen d'Anticipation Politique (LEAP) - 15 Mar 2024

ONU 2024 : Réformer le Conseil de sécurité ou le laisser mourir

On compte plus de 30 000 civils tués à Gaza depuis le début des offensives israéliennes[1], et pourtant le veto américain bloque chaque résolution de cessez-le-feu proposée par le Conseil de sécurité de l’ONU, alors qu’en même temps l’Assemblée générale condamne le bombardement israélien de Gaza à une majorité sans précédent. L’histoire du Conseil de sécurité de l’ONU elle-même démontre le dysfonctionnement d’un système qui cautionne les interventions militaires et donc les guerres au nom de la paix (mandats à des forces d’intervention extérieures… comme en Afghanistan[2], en Yougoslavie[3],…) et qui n’a pas été en mesure d’empêcher la guerre en Irak[4] ou la guerre en Ukraine.

Sans une réforme drastique de ses objectifs, de son fonctionnement, de ses représentations… c’est la survie même de l’ONU qui est en jeu. Il y a un an, le GEAB lui donnait une dernière chance[5], mais les guerres d’aujourd’hui et la montée en puissance de nouveaux types de structures, plus souples, technologiquement plus avancées, mieux représentatives du Global South[6]… rendent obsolète une organisation ancrée dans le monde de la guerre.

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
D. BRUCH
31 Mar 2024

Pour rappel: Article 6 de la charte des nations unies: _"Si un Membre de l'Organisation enfreint de manière persistante les principes énoncés dans la présente Charte, il peut être exclu de l'Organisation par l'Assemblée générale sur recommandation du Conseil de sécurité."_ En suivant les termes de cet article, les membres les plus influents du conseil de sécurité ne sont pas à l'abri d'une exclusion, à commencer par la Russie (invasion de l'Ukraine), et la Chine (invasion et occupation du Tibet). Mais évidemment, aucun de ces pays n'est capable d'une chose pareille, la complicité non dite des autres membres du Conseil de Sécurité étant leur propre protection ...

D. BRUCH
31 Mar 2024

Dommage que l'article soit basé sur des informations biaisées. La seule source citée (BBC, reuters AFP...) tire ses informations d'un "ministère de la santé de Gaza", entièrement noyauté par le Hamas. Etant sur place, en contact permanent avec de nombreux organismes (militaires, civils...) les chiffres que nous avons sont sont pas (du tout) identiques. Pour avoir une approche plus pragmatique des "chiffres", il suffit de se connecter sur un lien d'images satellites (EOS data, SAT24...) et de scruter des cimetières de Gaza, sachant que les tombes sont en majorité individuelles, et que les fosses communes sont limitées en nombre et toujours identifiées par recoupement des informations. Par ailleurs, les victimes de la guerre sont en très grande majorité des "terroristes", appelés ailleurs des "résistants", les victimes civiles représentant moins de 1% du nombre, la plupart d'entre elles étant des "boucliers humains" utilisés par le hamas pour provoquer les scandales que l'on connait dans la médiasphère adulée par tous les amateurs d'images provocantes et choquantes (y compris les horreurs du 7 octobre, dont je regrette qu'il ne soit pas fait mention dans l'article).

Au sommaire

© Kerozen Concept (AI generated image) Le projet européen survivra-t-il au moment orwellien dans lequel il s’est empêtré ? L’Union européenne, qui a martelé sa vie durant qu’elle était l’unique garante [...]

Impossible relance de l'industrie de la défense européenne, confrontations politiques et sociales, désaccords stratégiques, divergences diplomatiques… « L’Europe s’est construite dans les crises », a jusqu’ici été une devise historiquement vérifiable. Le [...]

Alors que deux conflits chauds, Ukraine/Russie et Israël/Gaza, embrasent le monde à notre porte, et dans lesquels les protagonistes refusent toute négociation de paix sans défaite totale de leur adversaire [...]

Elle est l’égérie de la jeunesse américaine, mais aussi européenne (et pas seulement anglophone) et mondiale bien sûr. Les vues de ses vidéos se chiffrent en centaines de millions, ses [...]

La guerre a de longs jours devant elle En ligne avec notre article sur l’Europe et l’Ukraine, nous considérons que l’industrie de la défense a de longs et beaux jours [...]

Articles en relation
GEAB
15 Avr 2024

Bitcoin, l’arme de l’e-Empire : comment Blackrock, l’État américain et les Big Tech vont prendre le contrôle du Bitcoin

#bitcoin #blackrock #étatsunis #géopolitique

Dans sa contre-attaque, l’e-Empire américain ne peut ignorer son arme de choix : le dollar. Impossible de réinventer la puissance américaine et sa domination sur le système global, sans réinventer l’hégémonie [...]

GEAB
15 Avr 2024

Élections US : la Tech s’empare de l’Empire… Oui, mais laquelle ?

#elections #étatsunis #géopolitique #monde #societes

Le débat visant à départager qui des patrons des plus grandes entreprises technologiques américaines ou des Présidents successifs des Etats-Unis détient le plus de pouvoir dure depuis maintenant de nombreuses [...]

GEAB
15 Avr 2024

Etats-Unis 2025 – L’e-Empire contre-attaque

#étatsunis #europe #géopolitique #gouvernance #monde

La perte de puissance des Etats-Unis ces dernières années n’a fait aucun mystère. Notre équipe la première, dans ce bulletin, a anticipé en longueur l’avènement d’un monde multipolaire et la [...]