Trois ans avant sa mort survenue le 2 juillet 2009, le prospectiviste français, Pierre Gonod, donnait son point de vue sur le travail d’anticipation de LEAP

Picto_Gonod
LEAP a prévu une “Crise Systémique Globale”, son calendrier et ses étapes. C’est une prise de position dont je ne connais pas d’exemple actuel dans le microcosme de la prospective. Attitude courageuse qui tranche avec la pusillanimité de la profession. Depuis longtemps la prospective française, notamment, a renoncé à l’anticipation globale. Pourquoi ? Sans doute en raison de la complexité croissante du monde et d’une pensée simpliste incapable de la saisir. Peut-être aussi la prégnance du politiquement correct à l’époque de la mondialisation qui conduit à l’impossibilité d’envisager des ruptures radicales. C’est le mérite du LEAP d’avoir franchi ce pas…
Lire l’article de Pierre Gonod :
au_sujet_de_la_crise_systemique___pierre_gonoticon_pdf.pdf (75.68 Ko)