Home 2022-2025 – Dislocation monétaire globale

GEAB 162

Le bulletin mensuel du Laboratoire européen d'Anticipation Politique (LEAP) - 15 Fév 2022

2022-2025 – Dislocation monétaire globale

Le changement de paradigme monétaire enclenché vers 2014 par la Chine dans le cadre de la double tendance « multipolarisation + digitalisation » est désormais lancé à pleine vitesse. Les pistes suivies sont diverses, conduisant durant une période intermédiaire (2022-2025) à une dislocation monétaire globale dont nous listons plus loin les 4 grandes catégories.

La fin de l’immobilisation des capitaux

L’économie a besoin de consommateurs. Les états ont besoin d’économies florissantes. Cela semble évident mais c’est la première fois dans l’Histoire de l’humanité que presque tout le monde a intérêt à enrichir les pauvres. Mais pour y répondre deux problématiques se posent:

. comment transformer toute la planète en consommateurs sans buter sur les limites planétaires (planetary boundaries) ? c’est la problématique dite « environnementale » nécessitant un changement de paradigme économique permis a priori par les nouvelles technologies ;

. comment inclure la totalité de l’humanité dans le système économique global sans buter sur les limites physiques du système monétaire actuel, dit « fiat », qui perdure encore ? c’est la problématique de l’inclusion monétaire que la digitalisation monétaire se promet de résoudre.

Figure 1 – Les limites planétaires et leur état d’avancement. Source : Stockholm Resilience Center, crédit : Azote for Stockholm Resilience Centre, based on analysis in Persson et al 2022 and Steffen et al 2015

C’est ce deuxième point qui nous intéresse ici : lorsque l’argent cesse d’être un véhicule pour devenir un stock de valeur, il se concentre dans les coffres des plus puissants et cesse d’innerver la société, les écarts de richesse se creusent, la grogne populaire augmente – une grogne qui s’exprime et s’organise aujourd’hui très facilement grâce aux réseaux sociaux, posant d’immenses problèmes aux gouvernements en charge de gérer les masses. C’est pour éviter cette rupture que les banques centrales impriment tant et plus de liquidités depuis près de 15 ans maintenant. Cependant, les seuls résultats auront été d’une part de briser la crédibilité du modèle monétaire antérieur, d’autre part de voir cet argent grossir toujours plus les poches des puissants pour un effet très faible sur la société dans son ensemble. Le système est donc totalement dysfonctionnel, tout autant en raison du caractère mono-national de la monnaie censée fonder le système économique global (soit le dollar US) que de sa nature physique et donc sa lourdeur de circulation.

Les marchés financiers ont permis de fluidifier la mobilité des capitaux et d’étendre la sphère de l’économie globalisée, mais ils reposent sur cette infrastructure monétaire lourde ainsi que sur les carcans juridiques nationaux et une pyramide d’intermédiaires (banques, instituts financiers, assurances, fonds de pension…) qui rendent encore plus pesant le complexe édifice qui ne parvient plus qu’à alimenter ne poignée de multinationales raflant automatiquement toutes les mises. Certes, tous prétendent utiliser cet argent pour investir dans l’avenir de l’humanité mais ce sont les difficultés du présent qui s’exacerbent…

L’avenir de la monnaie

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
Au sommaire

La Fed a publié le mois dernier un timide rapport évaluant les risques et les opportunités offerts par le développement d’une monnaie digitale de banque centrale (MDBC). Le document, marqué [...]

Ce calendrier et classement géographique a été essentiellement élaboré en se basant sur les recherches d’Atlantic Council et de son CBDC Tracker ainsi que celles de Madhvi Mavadiya publiées sur [...]

A priori il n’y a pas grand-chose d’original à dire sur l’élection française. Et pourtant… Depuis plus d’un an, nos évocations de la présidentielle à venir ont permis de voir [...]

Alors que Russes et Américains s’affrontent de part et d’autre des frontières à l’est de l’UE, résumons à nouveau notre analyse de la stratégie menée et des objectifs poursuivis. Se [...]

L’agriculture c’est mal. Les pets de vache et la viande sont mauvais pour le climat ; les animaux souffrent, les agriculteurs utilisent trop de pesticides, reçoivent trop d'argent de l'UE [...]

Meta/Facebook : Complications en vue Mark Zuckerberg n’a jamais eu la vie aussi compliquée que ces derniers temps. Lui-même questionne son modèle de gratuité fondé sur la publicité pour évoluer vers [...]

Articles en relation
GEAB
15 Mai 2022

Investissements, tendances et recommandations (mai)

#art #bitcoin #cryptos #investissement #lithium

Marchés financiers : Retour du concret // Cryptos : Saisir les opportunités // Marché de l’art – Des options pour tous types d’acheteurs // Lithium – Extraction et traitement, deux [...]

GEAB
15 Mai 2022

Nouvel ordre monétaire mondial : choc des blocs et multiplication des outils en perspective

#brics #géopolitique #gouvernance #monde

Toutes les conditions sont définitivement réunies pour que la bascule vers un nouvel ordre monétaire mondial s’opère. Les terribles circonstances géopolitiques et stratégiques qui découlent de la guerre en Ukraine [...]

GEAB
15 Mai 2022
gratuit

Editorial : La beauté sauvera le monde

#art #géopolitique #monde

Ce numéro 165 est une étape importante dans l’histoire du GEAB puisqu’il vient rompre avec la sacro-sainte tradition d’anonymat des articles, jusqu’ici toujours collectivement signés par l’« équipe du LEAP ». Dans [...]