Home Blog Signal faible : accident de parcours pour les bus électriques en Allemagne

Signal faible : accident de parcours pour les bus électriques en Allemagne

Des incendies[1] en série ont enrayé la transition énergétique des transports publics allemands et la stratégie de déploiement d’une flotte de bus électriques. Depuis plusieurs mois, des incendies ont été déclenchés vraisemblablement par des surchauffes de batteries lors de la recharge[2]. Ces incidents ont obligé certaines communes à retirer ces véhicules de la circulation[3] avant de les remettre en service[4]. Les risques d’incendies de ce type[5] sont bien connus des autorités de sûreté[6] mais, la rapidité de déploiement alliée à la nouveauté de cette technologie les ont rendus particulièrement délicats à maîtriser.

Retour à la (complexe) réalité

Nous interprétons cette situation comme un signal faible du retour à la réalité que nous décrivons depuis plusieurs mois dans notre publication, plus récemment dans notre numéro 160 « L’Occident s’est-il trompé de futur ? ». Un signal faible révélateur de mauvais choix passés et de la complexité de la réalité qui rendent des pays comme l’Allemagne vulnérables à plusieurs aspects de la transition énergétique, la plupart du temps sous-estimés :

Cette transition ne peut se dérouler de manière linéaire, elle comporte des risques qui viendront nécessairement à se matérialiser. Qu’ils soient dus à des éléments internes et possibles à anticiper (comme c’est le cas ici), ou qu’ils relèvent d’éléments externes beaucoup difficiles à maîtriser (catastrophe naturelle, conflits internationaux).

Ces risques imposent des choix multiples si l’on veut faire preuve d’un minimum de résilience. Ici les Européens pourraient payer cher le fait d’avoir écarté les recherches relatives aux moteurs à hydrogène dans les années 1990. Une solution unique, encore moins miracle, ne peut être satisfaisante, pourtant aujourd’hui la perspective du tout électrique prédomine la transition énergétique dans le secteur des transports. Une dynamique qui sera très compliquée à inverser quand on considère la fin de l’argent gratuit et la crise du financement qui se profile à l’horizon. Il faut également prendre les turbulences internationales qui compliquent l’accès à des énergies fossiles du point de vue européen, la Russie en étant le principal fournisseur, particulièrement en dans le cas de l’Allemagne. Le pays se retrouve donc avec des difficultés à gérer ses approvisionnements et d’autres choix que de continuer à favoriser l’électrique, si possible à des prix raisonnables.

Un nouveau visage de la décroissance ?

Ce dernier point nous ramène à la logique implacable de la sobriété, si difficile à envisager sérieusement dans notre système de consommation et de production. Et pourtant, il devient de plus en plus difficile de l’ignorer car elle commence à s’imposer de force. Dans cette situation, la réduction subie des effectifs de flotte de transport en commun n’aura été que temporaire puisqu’elle a été rapidement suivie de nouvelles commandes. Mais la tendance pourrait se poursuivre à la faveur de ce type d’imprévus, de catastrophes, de pénuries, de conflits ou d’inflations sectorielles. Dans un futur proche, le secteur le plus menacé est celui de l’énergie, tout d’abord en raison de l’inflation et maintenant aussi de la situation géopolitique. Quand la réduction subie de la consommation d’énergie se fera ressentir, les autorités feront très certainement leur possible pour qu’elle s’applique d’abord aux particuliers, pour préserver l’industrie.

Se dessine ici un nouveau visage de la décroissance qui n’est plus idéologique, et donc envisageable uniquement d’un point de vue privilégié et essentiellement occidental, mais subie car imposée par une réalité matérielle.

Retrouvez la GEAB Community sur LinkedIn pour en parler !

_______________________

[1] Source: Expaturm, 21/10/2021

[2] Source: AP7AM, 22/02/2022

[3] Source: Trends der Zukunft, 21/10/2021

[4] Source : Suddeutsche Zeitung, 25/10/2021

[5] Source : Quartz, 21/02/2022

[6] Source : Auto Daily, 21/02/2022

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
Articles en relation
Extraits
13 Oct 2022
gratuit

Prochainement le GEAB d’octobre. Au sommaire…

Extraits
14 Sep 2022
gratuit

Prochainement le GEAB 167 : Fin de règne de la centralité de l’Europe dans le monde

Extraits
14 Juil 2022
gratuit

Prochainement le GEAB de juillet, une édition spéciale sur l’espace. Au sommaire