Home Les bulletins GEAB OTAN 2006 – L’année de la dilution globale et du découplage UE/USA

OTAN 2006 – L’année de la dilution globale et du découplage UE/USA

Riga, 28-29 Novembre 2006 – Le prochain sommet de l’OTAN1 – qui étant donnée sa localisation sur un territoire anciennement russe et soviétique se veut le symbole même du succès de l’Organisation du Traité de l’Atlantique Nord – risque de passer à la postérité comme le Sommet qui aura vu deux tendances contradictoires  emporter  l’Alliance  dans  la tourmente  de  la crise  systémique  globale affectant la planète, et de symboliser pleinement  « la fin de l’Occident tel qu’on le connaît depuis 1945 ».

Les aspects économiques, financiers ou monétaires ne constituent en effet que trois des sept facettes de cette crise identifiée par l’équipe de recherche de LEAP/E2020 et annoncée dans le « GlobalEurope Anticipation Bulletin » de Février 2006. Ainsi cette année voit également se catalyser une crise stratégique et militaire de premier ordre, dont le problème du nucléaire iranien est un déclencheur parallèlement  à trois autres facteurs  clés : le problème  du développement  et du financement  de « l’avion de combat du XXI° siècle », le Joint Strike Fighter (JSF)2 ; la perception divergente des menaces entre Européens et Américains ; la crise de confiance de l’opinion publique et des décideurs européens  en  l’aptitude  et  la  compétence  des  Etats-Unis  à  assumer  un  leadership  efficace  et responsable de l’Alliance.

L’Alliance est malade. C’est un lieu commun que les communiqués  officiels ne parviennent guère à cacher, et la relance de l’OTAN ou la redéfinition de ses missions sont même devenus des thèmes imposés dans les rencontres transatlantiques.  Cette maladie tient essentiellement  à la disparition de sa principale  raison d’être : la lutte contre un ennemi mortel commun pour les Américains  et les Européens de l’Ouest, à savoir l’ex-URSS. Depuis la chute du Rideau de Fer, l’OTAN ne sait plus très bien à quoi elle sert. On la convoque pour protéger les Jeux Olympiques d’Athènes ou de Turin, pour transporter de l’aide dans le Tiers Monde ou pour agir ponctuellement sur des crises limitées (Kosovo, sécurisation  de l’Afghanistan,…)  ; mais sur les deux grandes  opérations  militaires  de la décennie passée, elle était absente. Les Etats-Unis n’en ont pas voulu pour attaquer l’Afghanistan après le 11 Septembre 2001 (malgré les offres européennes).  Et les Européens n’ont pas voulu l’activer lors de l’invasion  de  l’Iraq  en  2003  (malgré  la  demande  américaine).  Une  alliance  stratégique  qui  ne fonctionne pas lors des évènements militaires majeurs, car tantôt l’un tantôt l’autre des partenaires ne veut pas qu’elle soit activée, est une alliance qui n’a plus rien de stratégique. La question se pose désormais de savoir si c’est encore une alliance, ou si imperceptiblement  l’OTAN n’est pas en train de se transformer en autre chose…

Pour l’équipe LEAP/E2020, la transformation en « autre chose » est déjà en cours. Et l’année 2006, à cause de la crise iranienne, mais également pour toute une série d’autres facteurs, dont trois particulièrement importants (JSF, menaces, méfiance) seront développés dans ce « GlobalEurope Anticipation  Bulletin », va voir l’Alliance étendre politiquement  son aire géographique  et s’engager dans la voie d’une « alliance mondiale des démocraties  » tandis que l’organisation  militaire devra laisser les Européens accélérer le développement d’une défense commune indépendante de l’Alliance…

Lisez la suite dans le GEAB No 4 / 15.04. 2006

Cet article n'est pas commentable
Articles en relation
Geta Moldovan
04 Jan 2019

ONU 2017: Lorsque l’Organisation des Nations Unies s’apprête à connaître le sort de la Société des Nations (SDN) dans les années 30

#etats unis #géopolitique #monde

Il y a urgence !  Le dernier Conseil de sécurité, sous présidence russe pour le mois d'octobre, n'a pas réussi à se mettre d'accord sur une action coordonnée en Syrie et [...]

Geta Moldovan
04 Jan 2019

Le Petit Calendrier de l’Avenir de l’équipe du GEAB

#brics #calendrier #etats unis #géopolitique #UE

L’anticipation politique ne travaille pas avec une boule de cristal. Les « données du futur » constituent la matière première de ses analyses : élections, sommets, rencontres diverses sont autant d’éléments permettant d’éclairer [...]

GEAB
12 Déc 2018

Investissements, tendances et recommandations (Mar 2017)

#bonds #brexit #etats unis #finance #petrole

Stratégie générale : l’œil du cyclone Comme nous avons commencé à l’écrire dans notre dernier numéro, la plus grande prudence est toujours requise actuellement. Les apparences de reprise d’activité ici et [...]