Home Blog Prochainement le GEAB 173 (de mars). Au sommaire

Prochainement le GEAB 173 (de mars). Au sommaire

On décroche ou on se maintient ? La terre est la limite 

Face aux disruptions majeures qui marquent la décennie 2020 depuis ses prémices, les tenants du système global n’ont d’autres choix que de lâcher prise pour décrocher ou de tout faire pour se maintenir. Un à un, chacun des fondements de notre organisation économique et politique se voit remis en question et exige des efforts de la part de ceux qui assurent son fonctionnement, que ce soit pour garantir une continuité ou bien pour accompagner la rupture.

En matière de décrochage, nous nous pencherons ce mois-ci sur l’abandon par l’Occident de la culture de l’innovation.  Ces dernières décennies nous avons vécu une véritable course effrénée à l’innovation (qui n’est pas forcément synonyme de progrès), imposant un rythme qui apparaît aujourd’hui intenable (et pour les citoyens et pour les appareils de décisionnaires). Nous anticipons donc que décideurs économiques et politiques vont un par un sortir de cette course, optant pour des choix plus ou moins radicaux en se recentrant sur leur cœur de métier. Côté monde multipolaire, la tendance est bien différente mais le forfait occidental provoquera un ralentissement bienvenu de cette course.

Nous consacrerons un calendrier de l’avenir aux échéances électorales des années 2023/2024, une échéance d’ampleur inédite puisqu’elle invitera près d’un tiers de la population mondiale aux urnes de pays des plus significatifs de notre planète. Mais la montagne accouchera-t-elle d’une souris ? Alors que cette convergence de fin de mandats porte en elle un potentiel big bang politique, les candidats à leur réélection sont nombreux et souvent en bonne position, si bien que tous les espoirs placés sur une renaissance (notamment de notre monde occidental) à l’échéance 2024 pourraient bien être déçus.

Il y a aussi les ruptures que l’on ne veut pas voir. Dans le cadre de nos échanges avec notre communauté de lecteur, Dr Louis Arnoux a attiré notre attention sur une analyse originale de notre avenir pétrolier. Alors que l’or noir reste le principal socle de notre système de production et de consommation, la baisse de la rentabilité énergétique de son extraction et de son transport semble largement sous-estimée. Il estime pour sa part que nous vivons l’ultime décennie de ce qu’il est convenu de qualifier l’Age du Pétrole tant cette matière première a joué un rôle central dans la fondation et le développement de notre système.

Sommaire détaillé du numéro 173 :

  • 2023-2025 : le grand bug occidental de l’innovation
  • Calendrier de l’avenir – spécial élections 2023/2024
  • Regards sur l’avenir : « Nous vivons la dernière décennie de l’Age du Pétrole »
  • Ultime pénurie en vue : on va manquer de terre
  • Investissements, tendances et recommandations

 

 Nos formules d’abonnement

 

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
Articles en relation
Extraits
14 Juin 2024
gratuit

Prochainement le GEAB numéro 186. Au sommaire…

Extraits
14 Mai 2024
gratuit

Prochainement le GEAB 185 : Quand la monnaie disparaîtra !

Extraits
12 Avr 2024
gratuit

Prochainement le GEAB 184 : Etats-Unis 2025 – L’e-Empire contre-attaque