Home Édito – 2025-2030 : Procédure accélérée de destruction créatrice

GEAB 179

Le bulletin mensuel du Laboratoire européen d'Anticipation Politique (LEAP) - 15 Nov 2023

Édito – 2025-2030 : Procédure accélérée de destruction créatrice

Anticiper c’est regarder toujours un peu plus loin et s’efforcer de penser l’impensable. Alors quand tous les signaux pointent vers la destruction, l’effondrement, il nous faut rester lucide pour ne pas éluder les éléments de renouveau, les marques de création. A cela, Joseph Schumpeter et sa théorie de destruction créatrice est utile, pour la définir il rappelle que « le nouveau ne sort pas de l’ancien, mais à côté de l’ancien, lui fait concurrence jusqu’à le nuire »[1].

Si l’économiste s’intéresse aux cycles d’innovation dans un système capitaliste, cette théorie s’applique également à l’ordre global des relations internationales. Notre publication s’intéresse depuis plus de quinze ans au passage du monde d’avant au monde d’après. Cette période historique doit être pensée selon la théorie de destruction créatrice : des caractéristiques du monde d’avant (issue de la guerre froide dont les Etats-Unis sont sortis victorieux) sont détruites alors que des caractéristiques du monde d’après (la constitution d’un ordre multipolaire dans lequel les nations occidentales se retrouveront sur un pied d’égalité avec la Chine, l’Inde, les BRICS+, le Moyen-Orient, et où des pays africains et d’Amérique latine joue un rôle significatif) sont créées ; « toute entreprise [ici Etat-Nation ou institution internationale] doit, bon gré mal gré, s’y adapter »[2].

Ces derniers mois et semaines ont été marqués par une accélération de ce processus, que nous décrivons ici comme le recours à une procédure accélérée (fast track). Comme si, las d’attendre que cette transition suive un rythme lent, les acteurs géopolitiques et géoéconomiques, avaient choisi de précipiter les nécessités de destruction de manière à précipiter également les aspects de création. Car oui, au risque de passer pour naïfs ou excessivement optimistes, nous ne pouvons analyser des conflits sans anticiper leur résolution, rappelez-vous : penser l’impensable. Les regains de tensions dont plusieurs conflits font l’objet, que nous avons commencé à décrire le mois dernier comme le retour de logiques de force, ont en commun d’être issus de la Guerre Froide et donc du monde d’avant, et auront pour inévitable issue de façonner le monde d’après : destruction créatrice.

Ainsi quand nous analysons le conflit israélo-palestinien, nous anticipons deux potentiels scénarios : la naissance de nouvelles dynamiques régionales, le premier et plus probable dans lequel Israël et Palestine seront pleinement intégrés à une nouvelle structure régionale pacifique et coopérative, le second, moins probable mais qui ne peut être ignoré, verrait un violent retour de bâton en direction du gouvernement Netanyahu, et un gain d’influence des juifs ultra-orthodoxes antisionistes (dans le sens, hostiles à l’Etat d’Israël), entrainant la disparition de l’Etat d’Israël tel qu’on le connait au profit d’un Etat multiconfessionnel (voir notre article « Israël-Hamas : l’autre scenario… se permettre de penser l’impensable »).

Quand nous analysons la perspective d’une intégration de l’Ukraine à l’UE nous anticipons l’enclenchement d’un processus qui engendrera une exacerbation des divisions et dysfonctionnements au sein des Etats-membres provoquant la fin de l’Union européenne telle que nous la connaissons (voir notre article « Ukraine 2025 : Fin de l’Union européenne unilatérale »).

Dans ces deux cas nous avons des régions à l’Histoire millénaire qui ne seront pas (et d’ailleurs ne seront probablement jamais) détruites au sens propre. C’est leur existence forgée lors de la seconde moitié du XXe siècle qui est remise en question et appelle une réforme profonde nécessaire pour « bon gré mal gré », s’adapter au nouveau monde.

Pour bien souligner la dimension de création nous nous sommes également penchés sur des éléments propres au monde d’après. La création de nouvelles routes commerciales (qui ne comprend pas seulement le transport de marchandises mais des coopérations et échanges économiques plus larges), au premier rang desquels l’INSTC et l’IMEC. Elles replacent au centre de la carte du monde des acteurs jugés à tort secondaires lorsqu’on se limite à la rivalité sino-américaine : l’UE, la Russie, l’Iran, l’Arabie Saoudite, les EAU, l’Inde. Elles ont vocation à suppléer voire remplacer des routes historiques passant notamment par le canal de Suez, renforçant la dimension multipolaire et résiliente du monde d’après… destruction créatrice (voir notre article « 2030 Moyen Orient : nouvel épicentre du commerce mondial (INSTC, IMEC, Nouvelles routes de la soie…) »).

Autres routes du monde d’après, celles des Nouvelles routes de la soie chinoises. Elles aussi ont vocation à remplacer des historiques en en créant de nouvelles. Mais avec la création d’infrastructures vient la création de dépendances financières, des nations partenaires vis-à-vis de la Chine, qui leur accorde d’importants prêts. Un rôle qui était jusqu’ici endossé par le FMI qui par conséquent, perd largement en influence… destruction créatrice (voir notre article Chine 2030 : L’équation de la dette publique mondiale et de la créance chinoise).

De même pour l’IA au sujet de laquelle nous recevons deux auteurs renommés, l’un de fiction, Grégory Aimar, l’autre universitaire, Mihai Nadin. Tous deux partagent leur réflexion sur le potentiel de l’IA à prendre la place des religions traditionnelles et de concurrencer l’intelligence humaine, en passant par une consommation de ressources autrement plus importante… destruction créatrice (voir nos articles « Une religion technologique pourrait constituer une solution palliative à la disparition des religions traditionnelles » et « Aussi spectaculaires que soient les réalisations qualifiées de l’IA, aucune ne peut être considérée intelligente »).

Si l’on veut se projeter dans l’avenir, de manière efficace et réaliste, il est indispensable de faire preuve de lucidité. Cela suppose de toujours se rappeler que la nature a horreur du vide et donc, que chaque destruction est nécessairement suivie d’une création.

Pour accéder aux articles de ce numéro, cliquez svp sur les titres des articles dans la colonne de droite ou télechargez le PDF / EPUB en mode « abonné connecté ».

_____________________

[1]     Source : Economie.gouv

[2]     Toujours selon les mots de Joseph Schumpeter

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
Au sommaire

Le conflit va se résoudre à court terme et permettre d’intégrer et d’ouvrir la région à toutes ses potentialités, telle est notre anticipation présentée le mois dernier, en cohérence avec [...]

Dans notre numéro du mois d’octobre, l’équipe du GEAB anticipait l'évolution à moyen terme de l'Ukraine: "De ce fait, une intégration de l’Ukraine à l’UE paraît bien hypothétique puisqu’elle doit [...]

La recomposition du monde se matérialise dans l’évolution des routes commerciales. Le commerce mondial de marchandises devrait atteindre 32,6 milliards de dollars en 2030, avec l'Asie, l'Afrique et le Moyen-Orient [...]

Avec la crise des subprimes (2007/2009) les plans de sauvetage des banques et institutions financières ont culminé à des hauteurs tellement vertigineuses qu’on ne pensait pas revoir de sitôt. Or, [...]

Notre équipe poursuit ses recherches et réflexions sur l’impact de l’intelligence artificielle (IA) sur nos sociétés futures. Ce faisant, nous cherchons à recueillir une richesse de points de vue pour [...]

Mihai Nadin, professeur émérite de l'université Ashbel Smith, université du Texas à Dallas. Sa carrière s’étend de l'ingénierie, aux mathématiques, en passant par la technologie numérique, la philosophie, la sémiotique, [...]

Zone Euro : faillites d’états en perspectives ?  Stagflation, récession, hausse du coût du crédit, chômage,… les signaux négatifs se multiplient sur les économies de la zone euro. La fin de l’année [...]

Articles en relation
GEAB
15 Mai 2024

Investissements, tendances et recommandations (mai)

#banques #chine #euro #finance #investissement #nucleaire #or

MDBC, matériaux critiques, industries numériques, énergies vertes, voitures électriques… La Chine a quelques longueurs d’avance La transition vers les MDBC rajoute une couche de numérisation et va ainsi tendre un [...]

GEAB
19 Avr 2024
gratuit

test Editoriale – Trump o Biden?

#europe #monde

In un mondo in cui gli sconvolgimenti si susseguono sempre più vicini, è facile apprezzare le costanti. Le elezioni presidenziali americane sono sempre una soap opera appassionante. La madrepatria di [...]

GEAB
15 Avr 2024

Retour sur le calendrier électoral 2024 : signaux faibles d’un monde qui change

#afrique #calendrier #chine #Inde #taiwan

Si deux élections focalisent les regards du monde, les élections européennes de juin et la présidentielle américaine du 5 novembre, d’autres scrutins se calent sur le calendrier international et méritent [...]