Home Les bulletins GEAB GEAB 141 Géopolitique : 2020, une année sous le signe de Mars

GEAB 141

Le bulletin mensuel du Laboratoire européen d'Anticipation Politique (LEAP) - 15 Jan 2020

Géopolitique : 2020, une année sous le signe de Mars

Un paysage mondial non exhaustif des risques par continents/régions

Les tensions géopolitiques domineront l’année 2020. Des plus structurelles aux plus conjoncturelles, les raisons en sont les suivantes :

– le monde multipolaire ne se contente plus de faire du business mais de défendre ses routes et ses terrains de chasse (Europe, Chine, Israël, Turquie, Arabie saoudite, EAU, Iran et Russie sont désormais des acteurs géopolitiques à part entière – c’est-à-dire défendant à l’extérieur leurs intérêts propres – en plus des Etats-Unis) ;

– au cœur de ce monde multipolaire, il y a la rivalité stratégique croissante entre les Etats-Unis et la Chine ;

– dans un contexte de multiplication des fronts et de difficultés budgétaires, les Etats-Unis sont obligés de repenser leurs priorités, aboutissant à deux évolutions disruptives :

. ici, résolution des conflits du passé en vue d’un retrait (Moyen-Orient, Europe), créant deux axes disruptifs : celui de la résolution (action et prises de risques concomitants) et celui du retrait (inquiétudes et incertitudes liées à la disparition du « gardien de la paix » américain),

. là, redéploiement/renforcement sur les nouveaux enjeux stratégiques des Etats-Unis (Arctique, Chine, Amérique du Sud), créant d’évidentes frictions ;

– désaccords internes américains sur la stratégie, exacerbés par le contexte de la campagne électorale où s’affrontent deux visions de l’Amérique (l’ancienne et la nouvelle) et où les uns mettent de l’huile sur le feu avec la Chine pour faire capoter l’accord commercial US-Chine des autres ;

– perspective se précisant d’un nouveau système monétaire international qui modifiera inévitablement la centralité structurelle du dollar US, qui pose une infinité de questions sur les risques encourus par les Etats-Unis, qui oblige ces derniers à repositionner leur économie, et qui radicalise un camp résolu à empêcher une telle évolution.

Dans un tel contexte, aussi légitimes et porteuses d’avenir que soient certaines des stratégies menées, les risques de dérapage sont importants. Notamment, tout un tas d’agendas cachés tenteront de profiter des mouvements de troupes pour avancer leurs pions, contribuant à créer des situations inextricables et explosives (p. ex. : la stratégie électoraliste des démocrates, ou la tentation de la présidente nouvellement réélue de Taïwan de proposer un referendum sur l’indépendance de l’île…).

Sur cette base de compréhension des tendances se croisant en 2020, passons maintenant en revue les risques région par région.

Moyen-Orient : Terrain d’expérimentation du monde multipolaire

Iran : L’année a démarré en fanfare sur cette action à effet-domino contrôlé (espérons-le), à savoir l’assassinat en Irak du commandant de la Force Al-Qods du corps des Gardiens de la révolution islamique. Contrairement à ce que tout le monde raconte, il ne s’agit pas d’une attaque contre l’Iran (État démocratique dirigé par un gouvernement modéré) mais contre l’Etat dans l’Etat que constitue ce corps des Gardiens de la Révolution[1], décrété organisation terroriste par D. Trump au printemps dernier[2].

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
Au sommaire

En introduction à nos traditionnelles tendances-clés de janvier, voici les grandes lignes structurantes de la « drôle d’année » que nous avons identifiées. C’est un périple en eaux dangereuses que [...]

Commentées très brièvement, voici quelques dates importantes à avoir à l’esprit en regardant vers 2020. 31 janvier : Sortie officielle du RU   Un début de clarification mais les négociations restent [...]

Comme chaque année, GEABbyLEAP vous offre un panorama résumé des grandes tendances-clés de l’année qui commence. Outre l’intérêt intellectuel de cette contribution de LEAP qui reflète bien entendu nombre des [...]

Bitcoin : Or digital La remontée assez nette des cours du bitcoin au moment de la crise irano-américaine confirme notre intuition de juin dernier : le Bitcoin réagit comme une valeur-refuge. [...]

Articles en relation
Geta Grama-Moldovan
15 Mar 2020

A quoi ressemblera l’Europe post-COVID-19 ?

#coronavirus #covid-19 #europe #géopolitique #guerre #societes

Ralentissement de la mobilité, crise du tourisme, économie verte, virtualisation de l’économie, Euroland, digitalisation des monnaies de banque centrale, réforme radicale du système financier international, disruption du système bancaire européen, [...]

Geta Grama-Moldovan
15 Fév 2020

Systèmes de retraite : l’inévitable changement de paradigme

#etats unis #europe #géopolitique #retraites #societes

Ces dix dernières années, on nous a raconté que si l'économie mondiale avait bien été touchée par la crise financière globale (CFG) de 2008/2009, elle était en train de se [...]

Geta Grama-Moldovan
15 Fév 2020

Rubrique en vrac…ce que nous n’avons pas la place de développer mais dont nous voulons absolument vous parler

#coronavirus #Environnement #europe #finance #géopolitique #petrole

Pétrole/Libye : Guerre ou collapsus du schiste US ? En Libye, le général Haftar, soutenu notamment par les Américains, ne lâche pas. La raison en est simple : il agit sur ordre pour [...]