Home 31 tendances structurantes pour 2024

GEAB 181

Le bulletin mensuel du Laboratoire européen d'Anticipation Politique (LEAP) - 15 Jan 2024

31 tendances structurantes pour 2024

Géopolitique : recomposition asymétrique

1 – Le brouillard des élections américaines perturbe la visibilité globale

Il faut prendre la mesure de ce qu’implique cette absence de visibilité sur le résultat de l’élection américaine. Se présentant comme la première démocratie du monde, le système politique américain a été pendant des décennies réglé comme du papier à musique : deux mandats démocrates, suivis de deux mandats républicains, suivis de deux mandats démocrates… L’arrivée de Donald Trump à la présidence américaine est venue perturber cette symétrie parfaite, tout d’abord du fait de sa personnalité et de son style extravagant, sa présidence tumultueuse (jusqu’à une procédure d’impeachment dans les dernières semaines de son mandat), et enfin, le fait qu’il n’ait pas été réélu après un premier mandat, brisant ainsi le métronome électoral américain. Aujourd’hui, cerise sur le gâteau, même potentiellement empêché de se présenter par la justice de différents états américains, il est favori dans les sondages, alors qu’on a toujours considéré que les États-Unis détestaient les perdants. Autant adoré que détesté, si l’on prend en compte tous les scénarios plausibles, on ne peut même pas écarter un potentiel assassinat ! (ou décès brutal, après tout lui aussi affichera 78 ans lors du scrutin). En face, pour d’autres raisons qui ont plus à voir avec son âge (82 ans au lendemain du scrutin – 20 novembre) et son état de santé supposé, rares sont ceux qui oseraient parier à 100% sur le fait que Biden maintiendra sa candidature, ou qu’il terminera son mandat en cas de réélection. Non seulement on ne peut pas prédire le vainqueur, mais il est même difficile de prédire avec certitude les candidats à l’élection (les deux candidats déclarés se battant à coup de bulletins de santé[1]).

La stabilité politique des États-Unis reposait, en grande partie, sur la parfaite régularité de l’alternance au pouvoir. Au XXIe siècle, un monde de plus en plus instable ne peut se permettre d’accepter pour leader une puissance qui n’offre pas une visibilité claire, surtout quand son premier concurrent, la Chine, offre quant à lui, 100% de stabilité et de visibilité.

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
Au sommaire

"Soyez gourmands quand les autres sont craintifs" La très grande caractéristique de l’année 2024, c’est son agenda électoral surchargé : près de trois milliards d’individus voteront cette année dans 76 pays, [...]

Ce mois-ci, nous avons eu le plaisir de discuter avec Dr. Maria Moloney de ce que 2024 pourrait apporter en matière d'innovation dans le domaine de l'IA et de la [...]

Bitcoin : institutionnalisation à double tranchant Cela a déjà été évoqué dans les recommandations, la reconnaissance par les États-Unis de la légitimité de Bitcoin via les ETFs sera à double-tranchant : elle [...]

Articles en relation
GEAB
15 Juin 2024

2030 : Les actifs stratégiques européens dévorés par les investissements saoudiens

#arabiesaoudite #géopolitique #investissement #monde

Les investissements en Europe sont en passe de devenir l’un des piliers de la stratégie de sevrage de la rente pétrolière de l’Arabie Saoudite. Derrière les projets médiatiques comme the [...]

GEAB
15 Juin 2024

Inde : Modi en mode transition

#elections #Inde #Modi

« India’s shock election » titre Chatham House, « surprise électorale » pour les médias américains… Mais nos lecteurs n’ont certainement pas été aussi surpris des résultats électoraux en Inde, puisque nous avions alerté [...]

GEAB
15 Juin 2024

Élections européennes – Planète Bruxelles

#elections #gouvernance #societes #UE

Voilà, elles se sont tenues et elles ont malheureusement tenu toutes les promesses que nous avions identifiées, mais pas nous seulement. Rien de très extraordinaire, si ce n’est qu’il a [...]