Home GEAB 181

GEAB 181

Le bulletin mensuel du Laboratoire européen d'Anticipation Politique (LEAP) - 15 Jan 2024
L'Extrait public

« Soyez gourmands quand les autres sont craintifs »[1]

La très grande caractéristique de l’année 2024, c’est son agenda électoral surchargé : près de trois milliards d’individus voteront cette année dans 76 pays, des pays aussi majeurs que l’Inde, l’Indonésie, la Corée du Sud, le Japon, la Russie, l’Afrique du Sud, l’Algérie, le Rwanda, …, et bien sûr les États-Unis.

Tous ces pays se retrouvent donc dans une période de pause politique où peu de décisions seront prises même si des visions d’avenir en émergeront – à suivre de près. En matière de relations internationales et de diplomatie, il sera difficile de mettre en place des stratégies dans un tel contexte d’incertitude politique.

Ce qui compliquera considérablement la donne, c’est le fait que la plus importante de cette série d’élections, à savoir la présidentielle américaine, arrive en dernier. Tous les possibles changements politiques vont donc se faire sans visibilité sur les orientations politiques, économiques, géostratégiques, que le premier modèle de puissance globale mettra en place à horizon 2025.

Une réalité structurante dont se détachent deux tendances :

. La paralysie stratégique, d’une part : une partie du monde (en particulier le monde occidental) se mettra en mode « pause » avant de repartir avec plus d’éléments ;

. Une moindre prise en compte des États-Unis, d’autre part : quand l’autre partie du monde (BRICS et Global South) va profiter de cette stase pour avancer ses pions, sans prendre en compte une Amérique et un monde occidental occupés ailleurs.

D’un point de vue systémique, cette double tendance permet d’anticiper :

. Des avancées majeures de la part des BRICS qui s’imposeront comme acteurs géopolitiques facilitateurs de reconfigurations structurelles et inventeurs de nouvelles méthodes de gouvernance globale ;

. Des divorces croissants entre dirigeants et administrés dans les pays occidentaux au vu du sentiment d’urgence des enjeux de la part des citoyens comparé à l’attentisme des dirigeants.

Cette année sera donc éminemment politique en Occident avec d’importants risques de grogne populaire, seulement partiellement tempérés par les perspectives d’expression démocratique offertes par les élections – « partiellement » parce que dans certains pays seulement et mobilisant une part de plus en plus réduite de populations, qui feront la place belle aux extrêmes-droites.

Tandis que dans les pays proches de la dynamique BRICS, l’année sera surtout géopolitique, les populations contemplant de belles perspectives qui les rendront plus indulgentes de certains manquements démocratiques – sans compter que le modèle démocratique à l’occidental a cessé de faire rêver dans cet « autre-monde ».

Nous anticipons donc une année faite d’alertes géopolitiques conçues pour faire bouger les lignes mais plutôt contrôlées. Les réactions virulentes du camp occidental ne manqueront pas d’effrayer à chaque fois. Mais in fine, nous anticipons plus de peur que de mal en 2024.

Figure 1 – Comparaison géographique du G7 face au BRICS+ Source : Statista

 

Géopolitique : points d’enlisement et de résolution

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
Au sommaire

Géopolitique : recomposition asymétrique 1 - Le brouillard des élections américaines perturbe la visibilité globale Il faut prendre la mesure de ce qu’implique cette absence de visibilité sur le résultat de [...]

Ce mois-ci, nous avons eu le plaisir de discuter avec Dr. Maria Moloney de ce que 2024 pourrait apporter en matière d'innovation dans le domaine de l'IA et de la [...]

Bitcoin : institutionnalisation à double tranchant Cela a déjà été évoqué dans les recommandations, la reconnaissance par les États-Unis de la légitimité de Bitcoin via les ETFs sera à double-tranchant : elle [...]

Articles en relation
GEAB
15 Fév 2024

Investissements, tendances et recommandations (fevr)

#cryptos #dollar #euro #petrole

Pétrole : Si vous cassez les prix, on vous casse Le pétrole cher sera la norme en 2024. Le GEAB a toujours estimé que l’arrivée des Etats-Unis comme premier producteur mondial [...]

GEAB
15 Jan 2024

Investissements, tendances et recommandations (jan)

#bitcoin #cryptos #euro #Inflation #or #petrole

Bitcoin : institutionnalisation à double tranchant Cela a déjà été évoqué dans les recommandations, la reconnaissance par les États-Unis de la légitimité de Bitcoin via les ETFs sera à double-tranchant : elle [...]

GEAB
15 Sep 2023

Investissements, tendances et recommandations (sept)

#cryptos #immobilier #investissement #or #petrole #sable

Pétrole : le bon marché c’est de l’histoire ancienne Comme démontré dans notre panorama économique, les prix du pétrole resteront élevés à court et moyen terme, sous l’action coordonnée de la [...]