Home Les bulletins GEAB GEAB 113 Élections européennes 2019 : l’extrême droite devient le groupe parlementaire dominant du Parlement européen

GEAB 113

Le bulletin mensuel du Laboratoire européen d'Anticipation Politique (LEAP) - 15 Mar 2017

Élections européennes 2019 : l’extrême droite devient le groupe parlementaire dominant du Parlement européen

Cette anticipation n’est pas très originale, mais il faut tout de même la poser avec toute la lucidité requise. C’est à peine une hypothèse, plutôt déjà une certitude : les extrêmes droites européennes coalisées constitueront le groupe parlementaire le plus cohérent, et donc le plus puissant, dans le prochain Parlement européen, quels que soient leurs résultats dans les élections nationales préalables. Ce qui va compter, c’est la nature désormais transeuropéenne de leur progression.

Minoritaires au niveau national, dominants au niveau européen

Le mécanisme est simple : une force politique structurée au niveau transeuropéen (présentant liste et programme communs dans plusieurs pays de l’UE) devient automatiquement un groupe parlementaire dominant au Parlement européen, même si elle n’obtient que de tout petits scores dans chaque pays. Or, les scores susceptibles d’être réalisés par les partis d’extrême droite dans plusieurs pays lors de la prochaine élection européenne de 2019 sont loin d’être tout petits. Paradoxalement, c’est la nature nationale de l’élection européenne qui va servir les agendas nationalistes de l’un des rares courants politiques organisés au niveau transeuropéen : l’extrême droite.

Concrètement, l’actuel groupe politique créé en juin 2015 par le FN de Marine Le Pen et le PVV de Geert Wilders, en réponse aux difficultés à créer un groupe politique d’extrême droite au Parlement européen de 2014, le groupe Europe des nations et des libertés (ENL), est composé de 40 membres et de 7 partis de 7 pays différents (minimum de pays représentés requis pour constituer un groupe politique au PE[1]). 

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
Au sommaire

Sans Kissinger pour négocier le pétrodollar et remettre la monnaie américaine au centre du jeu mondial après le choc de l’annonce de Nixon en 1971 d’interrompre la convertibilité du dollar [...]

Dans la perspective du dépassement démographique de la Chine par l’Inde annoncé pour 2022, l’Inde va utiliser la rivalité structurante du nouvel ordre mondial qui se dessine entre les États-Unis [...]

Les toutes petites places financières de la zone euro se frottent les mains depuis que les Britanniques ont choisi de sortir de l’UE, se positionnant pour récupérer des parts de [...]

Stratégie générale : l’œil du cyclone Comme nous avons commencé à l’écrire dans notre dernier numéro, la plus grande prudence est toujours requise actuellement. Les apparences de reprise d’activité ici et [...]

Articles en relation
Geta Grama-Moldovan
15 Nov 2019

Colère des peuples : « It’s politics, stupid ! »

#chine #democratie #europe #géopolitique #societes

Les révoltes populaires croissent et se multiplient : après les printemps arabes, Occupy Wall Street, Indignados, Maïdan, voici les votes populistes, gilets jaunes, Irak, Algérie, manifestations contre le réchauffement climatique, Hong-Kong, [...]

Geta Grama-Moldovan
15 Oct 2019

Focus sur : Les défis du secteur chimique européen

#europe #gouvernance #industrie chimique

L'industrie chimique européenne est confrontée à de nombreux défis en raison de l'évolution de sa position concurrentielle, des problèmes environnementaux mondiaux et locaux, ainsi que des innovations réglementaires et technologiques. [...]

Geta Grama-Moldovan
15 Oct 2019

2020 : Le piège transatlantique de la nouvelle Grèce

#etats unis #europe #FMI #grece

Depuis le 8 juillet dernier, la « parenthèse Tsipras » qui a tant fait enrager l’Union européenne, les Etats-Unis et tant d’autres intérêts, s’est refermée. Le vent d’espoir et de renouveau qui [...]