Home Le nouveau visage de l’Europe post-élections (mai 2019)

GEAB Dossier spécial

Le bulletin mensuel du Laboratoire européen d'Anticipation Politique (LEAP) - 14 Août 2020

Le nouveau visage de l’Europe post-élections (mai 2019)

Il n’est point besoin d’attendre les résultats de l’élection pour anticiper déjà quelques grandes caractéristiques de la nouvelle Europe qui s’imposera à partir de juin 2019. Certes, en apparence, il n’y aura pas de révolution. De fait, les partis de droite souverainiste (ENL[1] + Brexit[2] + AEPN[3] + CRE) ne cumuleront pas plus de 20 %, maximum 25 % du Parlement (autour de 170 sièges) ; les partis transeuropéens ne feront toujours pas d’entrée visible et fracassante (Diem25 est invisible, car dilué dans ses alliances nationales et sous un nouveau label European Spring, tandis que Volt se présente dans huit pays sous un même label, mais les médias nationaux n’en parlent sûrement pas beaucoup) ; les grandes familles de partis nationaux que sont les PPE, PSE et ALDE sembleront donc encore dominer l’hémicycle européen.

Figure 1 – Projection de répartition pour le nouveau parlement européen, au 13 mai 2019. Source : Politico.

Et pourtant, sur le fond, plus rien ne sera pareil : cette élection, nous l’affirmons à nouveau, est sur le point d’inaugurer une nouvelle ère pour l’Europe. Voici pourquoi, et voici les grandes lignes des conséquences de cette « révolution ».

Le Parlement européen prend le contrôle de l’Europe

Commentaires

Pour laisser un commentaire, abonnez-vous
Au sommaire

La crise du Covid permet enfin à l’UE de commencer à émettre de la dette commune. L’avancée est modeste et a été remportée de haute lutte. Au milieu des flammes, [...]

Exceptionnellement, l’équipe rédactionnelle du GEAB a décidé de partager avec ses lecteurs un extrait du texte inédit « Communauté ou Empire » de Franck Biancheri rédigé en 1992. Ce passage évoque l’importance [...]

Il y a très longtemps, en 1998, Franck Biancheri, notre regretté directeur des études, signait un article d’anticipation intitulé : « 2009, quand les petits-fils d’Hitler, Pétain, Mussolini… prendront le contrôle de [...]

Depuis que le GEAB existe, il a notamment pour vocation d’avertir les opinions publiques et décideurs européens que l’immense reconfiguration géopolitique globale impose de manière vitale à l’UE une mutation [...]

Cette anticipation n’est pas très originale, mais il faut tout de même la poser avec toute la lucidité requise. C’est à peine une hypothèse, plutôt déjà une certitude : les extrêmes [...]

La crise financière, puis celle de la dette ont conduit à une modification substantielle du mandat de la Banque centrale européenne (BCE) et, dans les faits, à des dispositions plus [...]

Il est beaucoup question d’épilogues dans ce numéro ! Pour ce qui est de l’UE, étape de la construction européenne née le 7 février 1992 à Maastricht, les prochaines élections viendront [...]

Les perspectives de réorganisation sociale que permet d’imaginer la crise sanitaire actuelle sont gigantesques. Nous avons donc décidé de nous concentrer sur l’Europe pour laquelle nous avons beaucoup plus de [...]

Articles en relation
GEAB
15 Nov 2023

Chine 2030 : L’équation de la dette publique mondiale et de la créance chinoise

#chine #economie #finances #gouvernance

Avec la crise des subprimes (2007/2009) les plans de sauvetage des banques et institutions financières ont culminé à des hauteurs tellement vertigineuses qu’on ne pensait pas revoir de sitôt. Or, [...]

GEAB
15 Nov 2023

2030 Moyen Orient : nouvel épicentre du commerce mondial (INSTC, IMEC, Nouvelles routes de la soie…)

#gouvernance #monde #moyen orient

La recomposition du monde se matérialise dans l’évolution des routes commerciales. Le commerce mondial de marchandises devrait atteindre 32,6 milliards de dollars en 2030, avec l'Asie, l'Afrique et le Moyen-Orient [...]

GEAB
15 Nov 2023

Ukraine 2025 : Fin de l’Union européenne unilatérale

#gouvernance #monde #UE #Ukraine

Dans notre numéro du mois d’octobre, l’équipe du GEAB anticipait l'évolution à moyen terme de l'Ukraine: "De ce fait, une intégration de l’Ukraine à l’UE paraît bien hypothétique puisqu’elle doit [...]